«Le Dr Asperger était complice du programme nazi visant à tuer des enfants»

  • l’année dernière
ENTRETIEN EXCEPTIONNEL - Pour la première fois dans le podcast "Au Cœur de l’Histoire", l’historienne Virginie Girod reçoit une spécialiste depuis les Etats-Unis, pour parler des "enfants d’Asperger". Edith Scheffer est historienne, chercheuse associée à l’université de Berkeley en Californie, et autrice du livre Les enfants d’Asperger. Elle est l’une des rares à avoir travaillé sur le sort de ces enfants. En France, 700.000 personnes seraient concernées par les troubles du spectre autistique. Et l’un de ses troubles est appelé "le syndrome d’Asperger", en référence au psychiatre autrichien Hans Asperger. Ce psychiatre exerce dans les années 1940, en Autriche, alors que le pays vient de se faire annexer par l’Allemagne. Ses travaux de recherches sont alors influencés par l’idéologie eugéniste nazie. Pendant la Seconde guerre mondiale, Asperger rejoint le Spiegelgrund, un établissement pédiatrique, qui devient le second plus grand centre d'euthanasie du Reich. En tout, 789 patients internés au Spiegelgrund sont tués entre 1940 et 1945. Aujourd’hui une partie de la communité scientifique et des médecins militent pour que le nom d’Asperger ne soit plus associé aux "troubles du spectre autistiques".