Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Essai Nissan Juke DIG-T 117 DCT7 N-Design

Auto Plus
Auto Plus
le mois dernier|9.4K vues
Pour fêter les 10 ans de son Juke, Nissan a décidé de lui offrir une retraite bien méritée et de lancer la deuxième génération du Juke dont nous prenons le volant pour la première fois aujourd’hui. Ceci dit, il était temps parce que 10 ans, pour une voiture, c’est un âge canonique : il s’en est passé, des choses, pendant tout ce temps, dans le monde automobile ! Le Juke, pour le coup, change vraiment du tout au tout même s’il garde quand même sa bouille atypique, mais le design a quand même été revu de fond en comble. Surtout, tout l’environnement à bord évolue et le Juke progresse de manière significative dans tous les domaines : habitabilité, confort, agrément de conduite. Le Juke a beaucoup grandi et s’allonge de 7 cm et surtout de 10 cm pour l’empattement : l’habitabilité y gagne, il est nettement plus spacieux. On a vraiment une sensation d’espace et les places arrière sont beaucoup plus accessibles qu’elles ne l’étaient avant. Le Juke partage désormais sa plateforme avec le nouveau Captur, mais à l’inverse de ce dernier, il a fait le choix pour le moment de ne proposer qu’une seule motorisation : le 1 litre turbo essence de 117 ch qui peut être associé à une boîte manuelle ou comme ici une boîte DCT, autrement dit robotisée à double embrayage et 7 vitesses. Ce moteur ne lui va pas trop mal mais il est un peu creux à bas régime et on aurait aimé un moteur un peu plus vivant et performant. La boîte est aussi parfois un peu lente mais globalement il y a vraiment un gros progrès par rapport au précédent. Mais même s’il progresse dans de nombreux domaines, le Juke a aussi fort à faire avec une concurrence qui s’est nettement étoffée : il y a 10 ans, c’était le premier petit SUV sur le marché, alors qu’aujourd’hui il doit rivaliser avec une bonne vingtaine de concurrents. Du coup, il a un peu de mal à réellement sortir du lot. Il fait tout bien, mais il ne fait rien mieux que les autres à part peut-être soigner son look. A bord, la présentation est sympa mais on note quand même pour la catégorie des petits défauts de finition, surtout à ce prix. Il s’équipe d’un système multimédia avec un écran tactile de 8 pouces plutôt intuitif. Le GPS nous a parfois fait quelques blagues mais dans l’ensemble c’est plutôt efficace. Ceci dit, le Juke ne fait pas cadeau de toutes ses qualités. Il est accessible à partir de 19990 €, juste en-dessous de 20000 € pour un niveau d’équipement correct qui privilégie surtout les systèmes de sécurité, mais si vous voulez un Juke bien équipé comme le modèle que nous avons essayé, avec notamment cette ambiance bi-ton et comme la carrosserie (en finition N-Design), notre Juke coûte un peu plus de 27000 €, et encore sans les options. A l’arrivée, on a un SUV urbain qui frise les 30000 € et c’est un peu cher.