Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 5 ans

Pamela de Stéphanie des Horts

Webtvculture Web TV Culture
Retrouvez l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/

Le corps d’une femme blonde flottant dans la piscine du Ritz. C’était il y a vingt ans. Le 5 février 1997, Pamela Harriman était retrouvée noyée, au petit matin, dans la piscine du palace parisien.
Quel destin exceptionnel que celui de cette femme que l’on surnomma « la courtisane du XXème siècle » ou « La dernière horizontale ». Née en 1920 dans une vieille famille de l’aristocratie anglaise, elle va défrayer la chronique toute sa vie. Bru de Winston Churchill, maitresse de nombreux hommes riches et célèbres, amante insatiable, femme d’influence et de pouvoir jusqu’à devenir ambassadrice des Etats-Unis à Paris, Pamela Harriman est morte avec ses secrets. La romancière Stéphanie des Horts ne pouvait que s’emparer de ce destin hors-norme et en a fait le sujet de son nouveau livre. Passionnée de littérature anglo-saxonne, Stéphanie des Horts travaille dans le milieu littéraire à la fois en tant que critique mais aussi comme lectrice pour des maisons d’édition.
Elle-même a prouvé le talent de sa plume à plusieurs reprises en racontant les frasques de l’aristocratie anglo-saxonne ou des hautes sphères américaines dans « Le bal du siècle », « Le diable de Radcliffe Hall » ou « La splendeur des Charteries ». Dans ces romans où la grande Histoire de l’entre-deux guerres sert de toile de fond, l’auteur, avec humour et insolence, nous invite à côtoyer des personnages flamboyants, scandaleux et un rien décadents, s’étourdissant entre champagne et sexe, face à un monde qui leur échappe. Dans d’autres de ces titres, Stéphanie des Horts fait aussi renaitre des destins d’exception : Jeanne Toussaint, la créatrice de bijou amie de Louis Cartier dans « La panthère » ou la flamboyante actrice Rita Hayworth dans « Rita H. ». Pamela Harriman et sa vie tumultueuse avait tous les atouts pour inspirer Stéphanie des Horts. Et l’on se régale aux frasques de cette femme que rien n’arrête, qui fume, boit et joue aux cartes avec le vieux Winston, fait l’amour sous les bombes avec l’envoyé secret du président américain Roosevelt, se rêve princesse avec Ali Khan, s’enivre de vitesse avec Gianni Agnelli, s’approche au plus près du pouvoir en faisant les yeux doux à Bill Clinton. Ses élégants tailleurs et sa permanente impeccable cachait une femme de feu.
« Pamela » de Stéphanie des Horts est publié chez Albin Michel.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir