Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Essai Renault Zoe R135 Intens 2019

Auto Plus
Auto Plus
il y a 2 mois|13.9K vues
Bienvenue en Sardaigne pour une 1ère prise de contact avec la toute nouvelle Renault Zoé. Alors oui, j’ai bien dit nouvelle Zoé, je vous entends déjà d’ici, mais cette Zoé est bien nouvelle même si elle ressemble beaucoup à l’ancienne. Renault a conservé le même gabarit, soit 4,09 m de long, la taille d’une bonne petite citadine, avec la même habitabilité mais on en reparlera. Mais beaucoup de choses ont changé sur la face avant, à commencer par le nouveau bloc optique 100 % LED, on retrouve aussi de nouveaux antibrouillard, qui ici ont la fonction cornering (en français éclairage de virage). Puisqu’on est en bas, restons-y avec cette calandre qui arbore désormais des éléments chromés, ce qui lui donne un peu de caractère. En remontant, on voit une nouvelle trappe avec le logo en gros (c’est une Renault, on ne peut pas se tromper) rétroéclairé et qui abrite une petite nouveauté, mais on va y revenir. Enfin, toujours dans l’optique de donner plus de personnalité à la Zoe, un capot bien nervuré qui apporte un peu de caractère même si la Zoé conserve ses formes rondouillardes. La nouveauté derrière ce petit cache puisque outre la prise de chargement classique, qui permet de se brancher notamment à la maison, et qui existait déjà sur l’ancienne Zoé, on trouve désormais un deuxième connecteur qui permet d’alimenter la Zoé en courant continu. Cela permet de se brancher sur une prise de 50 kWh et de récupérer jusqu’à 150 km d’autonomie en une demie heure. Malheureusement c’est une option facturée 1000 €, mais cela apporte un vrai plus en termes de polyvalence et d’usage puisque la charge, notamment rapide, est un peu ce qui manquait à l’ancienne Zoé. A l’arrière, très peu de changement si ce n’est l’apparition de ce nouveau bloc optique, qui est comme à l’avant 100 % LED et qui intègre désormais des clignotants à défilement, le summum du « touch of class »… Malgré tous ces changements, vous ne croyez toujours pas que c’est une nouvelle Zoé ? Suivez-moi à l’intérieur puisque c’est à bord que les changements sont les plus flagrants. L’intérieur a donc beaucoup plus changé que l’extérieur, à commencer par la qualité perçue qui fait vraiment un gros bond en avant. Il faut dire que dans l’ancienne Zoé, il y avait beaucoup de travail à faire dessus puisque c’était décevant en la matière. Là, ça y est : adieu les plastiques durs et rayables, on a des beaux matériaux moussés, des bandeaux tissus qu’on retrouve sur la planche de bord, mais aussi les contreportes et tout autour de la nouvelle console centrale. Ça fait son petit effet !