Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 5 ans

Tapis berbère Beni Ouarain - La douceur de la laine - Marrakech, Maroc

ArtisanatduSud
La qualité de la laine d'un tapis Beni Ouarain marocain. Ou comment s'assurer de la douceur d'un tapis Beni Ouarain.
Il est souvent fait référence à l'artisanat berbère du Maroc quand on aborde la question de la convivialité d'une décoration intérieure. L'artisanat marocain fête les couleurs chaleureuses, les reflets des lumières d'un flambeau mural, les matières naturelles travaillées à la main et la tradition ancestrale de cet artisanat hispano-mauresque. Modelé au cours du temps, adapté aux changements des attentes comme des habitudes de consommation, l'artisanat marocain des Berbères a toujours su se renouveler tout en conservant son identité.
Les tapis marocains sont l'un des piliers de l'artisanat berbère. Leur origine se perd dans la haute antiquité, comme vous pouvez le voir en suivant ce lien: https://goo.gl/LGVbdk.
Le travail de la laine remonte très loin dans le temps chez les Berbères. Certains historiens et des scientifiques, ethnologues, archéologues, ont même suggéré que le pastoralisme, en Afrique comme dans le Maghreb, serait apparu bien avant la domestication du bétail. Dans la chaine de l'Atlas, en se basant sur la datation des peintures rupestres du Hoggar, du Tassili ou du sud marocain, le pastoralisme pourrait remonter à 10 000 ans. Les Berbères et leurs troupeaux auraient donc foulé les parcours enherbés de l'Atlas bien avant l'édification des premiers habitats de Jéricho au Proche-Orient. C'est donc peu dire que les Berbères sont familiarisés avec les ovins et leur laine abondante depuis des générations.
On sait que le travail de la laine est pratiqué depuis longtemps au Maroc. La tonte des moutons était une nécessité impérative pour qui envisage de s'installer sur les hauteurs de l'Atlas. Elle a permis aux premiers hommes de remplacer les peaux par la laine et le cuir pour leurs vêtements. Les propriétés thermiques de la laine ont rapidement étendu son usage aux tapis épais et denses utilisés comme couchettes dans les tentes berbères. Le tapis berbère est né par la force des choses, imposé par les rudes conditions climatiques que l'on rencontre dans le massif atlasique.
De ce savoir-faire, les femmes berbères ont conservé toute l'excellence des pratiques, tant techniques que écologiques. Car les tapis berbères bénéficient d'un soin particulier concernant la douceur de la laine naturelle qui les constitue. Les opérations préparatoires de la laine déterminent la qualité de la laine du futur tapis. La blancheur caractéristique de ces tapis marocains est obtenue après des lavages successifs de la laine à grande eau dans les oueds. L'usage de plantes saponaires élimine toutes les impuretés et confère à la laine sa brillance et son éclat. C'est donc une matière naturelle, nettoyée écologiquement, travaillée à la main, qui a suffit aux Berbères pour conquérir le monde de la mode décorative au XXe siècle.
Aujourd'hui, les tapis Berbères Beni Ouarain sont la figure de proue de l'art du tissage des tapis en laine chez les Berbères.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir