Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Immuable

Nicolas Cliet-Marrel
il y a 5 ans|546 vues
Taxidermiste, Kate Puxley présentait fin février 2014 à Montréal une exposition de ses dernières oeuvres sculpturales réalisées à partir d’oiseaux trouvés morts. Avec elle dans son atelier, on l’observe à différentes étapes de son travail de création. On en profite également pour se familiariser un peu plus avec l’univers fascinant de la taxidermie.

- - - - -

Traditionnellement, l'art de la taxidermie consiste à préparer, empailler et monter la dépouille d’animaux morts de façon à recréer une sensation de vie.

Mais quelle vie ? Un être tué, remodelé en une image mythique de la nature et de ses formes. Érigé en trophée. Figé. C’est ça la vie ?

Kate Puxley explore dans son travail les forces opposées de la répulsion et de l’attraction pour la mort. Elle utilise la taxidermie dans sa pratique sculpturale pour explorer cette dualité.

Dans ses créations réalisées à partir d’animaux trouvés morts au bord de la route, elle cherche à atteindre un équilibre entre le profane et le précieux que la taxidermie traditionnelle ne permet pas. En examinant les nuances entre la beauté et la laideur, elle nous interpelle dans notre relation à la nature et sur l’image souvent biaisée que nous nous en faisons.

Surréalistes en apparence, certaines de ses œuvres présentent une réalité sans doute plus juste et plus profonde de la mort, à la fois belle et monstrueuse. Elles reflètent également l’impact de l’homme sur la nature.

Alors, créatures ou humains, qui sont les vrais monstres ?


- - - - -

un film de Nicolas Cliet-Marrel

plus d'information sur le travail de Kate Puxley :
www.katepuxley.com