Paulo Fonseca, futur entraîneur de l'OM ?

  • il y a 2 mois
Une interrogation enveloppe Jean-Louis Gasset et elle a trait à son avenir. Celle-ci apparaît bien secondaire pour un entraîneur qui connaît les règles du jeu depuis le départ : assurer l'intérim jusqu'à l'issue de la saison. Celles-ci n'ont pas changé en cours de route, quand bien même certaines voix se sont élevées pour suggérer une suite olympienne au moment où l'ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire avait réveillé un groupe au bord du précipice, enquillant cinq victoires d'affilée. Six semaines plus tard, la donne n'a pas évolué, comme le résume un proche du dossier : "Gasset n'ira pas plus loin, ce n'était pas du tout le deal négocié au départ, ce n'est ni dans les projets du club ni dans celui de l'entraîneur".

L'état-major olympien se trouve au pied d'une mission éminemment stratégique : trouver un entraîneur pour la saison prochaine. L'identité de celui-ci dépendra sans doute de l'avenir européen de l'équipe et, donc, de son classement final au soir du 18 mai. Les six premières places offrent un ticket pour une compétition continentale, mais toutes n'ont pas la même valeur (*). Deux noms figurent sur les tablettes marseillaises depuis plusieurs mois : Christophe Galtier et Paulo Fonseca. Et voilà que l'OM recroise le chemin du second (51 ans) et que le nom de celui-ci est toujours bien placé dans l'esprit des décideurs marseillais. D'autant que, cette fois-ci, les choses apparaissent nettement plus simples, le contrat du Lusitanien prenant fin au 30 juin. L'été dernier, le Losc via son président Olivier Létang avait mis son veto quand Javier Ribalta, alors directeur du football au sein du club olympien, avait amorcé les premiers contacts. Fonseca et l'OM avaient discuté pendant plusieurs jours, les deux parties espérant que les Dogues finissent par libérer leur chef de file. "Fonseca veut venir", confiait-on alors au centre Robert Louis-Dreyfus.

Dans son entourage, on insiste sur le fait qu'aucune décision n'a été prise à cet instant de la saison, tout en rappelant qu'il

Mais le patron du club nordiste avait campé sur ses positions et l'entraîneur s'était rangé derrière cette décision. Près de dix mois plus tard, il est acquis que l'OM n'a pas abandonné cette piste en vue de la saison prochaine (La Provence du 20 février), même si beaucoup de choses peuvent encore se passer dans les prochaines semaines. L'intéressé est toujours sensible à cet intérêt, alors qu'il aborde un virage important de sa carrière.

Pour l'instant, si Lille aimerait bien prolonger l'aventure avec celui qui l'a rejoint en 2022, l'ancien de la Roma laisse planer le mystère sur ses intentions, se réfugiant derrière la fin de saison haletante de sa formation, toujours en lice sur deux fronts : en Ligue 1 pour se qualifier directement en Ligue des champions et en Ligue Conférence où Aston Villa l'attend en quarts de finale, dans une semaine.