il y a 2 mois

Le Grand Paris des écrivains

Pavillon de l'Arsenal
Pavillon de l'Arsenal
Entre images documentaires, fictions littéraires et visions poétiques, la collection «Le Grand Paris des écrivains» donne à entendre la voix d’auteurs et d’autrices contemporains sur des images de la ville aujourd’hui. Le principe en est simple : pour chaque film, un écrivain s’empare d’un bâtiment, un quartier, ou un axe du Grand Paris. Il ou elle écrit alors un texte, du genre littéraire de son choix, en lien avec l’espace choisi. La caméra du réalisateur Stefan Cornic, concepteur de la série, capte l’esprit des lieux. Au montage, des correspondances se tissent entre l’histoire racontée en voix off et les paysages filmés.

Cette collection de courts métrages, produite par le Pavillon de l’Arsenal et Année Zéro avec le soutien de la Métropole du Grand Paris et de la Caisse des Dépôts, entend dévoiler le paysage de la métropole que nous traversons quotidiennement. Chaque film est une invitation à se laisser porter par un récit, à s’immerger dans des images, à solliciter sa mémoire et révéler sa propre interprétation des mots et des espaces en fonction de son rapport aux lieux. Les films emploient un langage cinématographique simple, le cadrage est le plus souvent fixe, les quelques rares mouvements de caméra se limitant à de lents panoramiques ou travellings saisis d’un train, d’une péniche ou d’un bus en marche. Les variations atmosphériques et les rythmes de la ville traversent le cadre, la vie entre et sort du champ de la caméra.

Aujourd’hui composé de 30 films, « Le Grand Paris des écrivains » rassemble autant de témoignages intimes qui rendent compte de trajectoires individuelles dans des espaces partagés par toutes et tous. Ce sont autant de guides à travers les époques de la ville dont on peut lire les strates dans le paysage. Des voix singulières qui expriment chacune à leur manière leur appartenance au Grand Paris, dans sa diversité et qui dessinent un portrait, une culture et une identité de ce territoire métropolitain en mutation.

L’exposition s’organise en trois projections pour autant de fragments métropolitains. Un premier ensemble de films révèle des bâtiments repères, des signaux urbains qui ponctuent les perspectives et structurent le territoire et nous accompagnent dans nos vies. Un autre donne à percevoir des quartiers tels qu’ils étaient hier et s’habitent aujourd’hui. Le dernier emprunte des chemins de traverse sur les fleuves, dans les trains, pour nous guider dans la diversités des paysages. Ensemble, les films révèlent un territoire métropolitain en mutation constante sous le prisme des souvenirs, des témoignages, des visions des écrivaines et écrivains, mis en image par Stefan Cornic qui arpente et filme le Grand Paris à vélo.

Avec les contributions de
Pierre Assouline, Aurélien Bellanger, Laurent Binet, Patrice Blouin, Olivier Cadiot, Thomas Clerc, Laurence Cossé, Marie Darrieussecq, Julia Deck, Marin Fouqué, Faïza Guène, Célia Houdart, Maylis de Kerangal, Philippe Jaenada, Simon Johannin, Jacques Jouet, Camille Lau

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir