Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière

Les salariés travaillent 48 minutes de plus par jour en télétravail qu'en présentiel

90business
90business
Durant la crise sanitaire, le télétravail a été plébiscité par des millions de salariés à travers le monde.
Si certains employeurs étaient réticents et craignaient une baisse de productivité de leurs équipes, une étude américaine a prouvé que c'était tout le contraire !
En télétravail, la journée de travail durerait 48,5 minutes de plus qu’au bureau traditionnel.
Les salariés travaillent donc 4 heures supplémentaires chaque semaine lorsqu’ils sont chez eux.
Pour en arriver à ces conclusions, des chercheurs (Harvard Business School et New York University) ont analysé les e-mails et agendas de 3,1 millions d’employés aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient.
L’étude a été réalisée sur 16 semaines, pendant le confinement.
Résultats :
- Le nombre d’e-mails internes a augmenté de 5% .
- Le nombre de réunions virtuelles a augmenté de 12,9% (bien que leur durée ait baissé de 20%).
Comment l’expliquer ? En économisant du temps de trajet, les salariés peuvent se consacrer davantage à leurs tâches professionnelles.
Les télé-travailleurs prendraient aussi des pauses plus courtes.
49% d'entre eux sauteraient la pause déjeuner selon un sondage Deskeo.
Enfin, les salariés subiraient davantage de pression.
D'après le sondage, 81% des interrogés craignent de perdre leur emploi.
Mais le télétravail implique la multiplication des échanges virtuels, ce qui peut nuire à l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle du salarié.
Les syndicats français demandent d’ailleurs que le télétravail soit plus strictement encadré par la loi (notamment pour faire respecter le droit à la déconnexion).
Plus sur