Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 8 ans

HERAULT - 2009 - Georges FRECHE : J'ai toujours été élu par une majorité de cons

HERAULT TRIBUNE
HERAULT TRIBUNE
te rubrique La Presse en parle ne pouvait écarter cet enregistrement circulant sur de nombreux site internet régionaux . U Tube y diffuse donc un enregistrement effectué lors d'un cours de Georges Frêche devant ses étudiants, à Montpellier en 2008. Chacun jugera de la qualité du discours.

Le professeur de droit explique sa méthode pour gagner les élections. Utile pour la campagne des régionales à venir. Nous ne ferons pas de commentaire ... Chacun jugera de la qualité du cours et les urnes finalement seront les seules juges de la fiabilité de cette méthode inédite.

Quelques mots choisis

" Oui, Ce que je vous dis c'est l'évidence. Ah, mais si les gens fonctionnaient avec leur tête, mais les gens ils ne fonctionnent pas avec leur tête, ils fonctionnent avec leurs tripes. La politique c'est une affaire de tripes, c'est pas une affaire de tête, c'est pour ça que moi quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout.

Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse.

Enfin, aujourd'hui je fais ce qui m'intéresse, comme Président de Région, j'aide les lycées, j'aide la recherche et quand je ferai campagne, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j'aurai fait. Qu'est ce que les gens en ont à foutre que je remonte les digues, les gens s'occupent des digues quand elles débordent, après ils oublient, ça les intéresse pas, les digues du Rhône, les gens ils s'en foutent, ah à la prochaine inondation, ils gueuleront qu'on n'a rien fait. Alors moi je mets beaucoup d'argent sur les digues du Rhône, mais ça ne me rapporte pas une voix, par contre si je distribue des boites de chocolat à Noël à tous les petits vieux de Montpellier, je ramasse un gros paquet de voix. Je donne des livres gratuits dans les lycées. Vous croyez que les connards me disent merci, ils disent non ils arrivent en retard, comme si c'était ma faute parce que l'appel d'offres n‘avait pas marché et que donc il y avait quinze jours de retard dans la livraison. "

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir