il y a 2 mois

L’huile de friture comme carburant ? L'asso Roule ma Frite 17 milite pour

LeHuffPost
LeHuffPost
POUVOIR D’ACHAT - Rouler à l’huile de friture en France ? Ça n’est pour tout de suite. Les particuliers souhaitant utiliser légalement ce biocarburant devront encore attendre. Le 22 juillet dernier, les députés avaient pourtant adopté à l’unanimité l’amendement de Julien Bayou dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Mais la Commission mixte paritaire qui a élaboré le texte définitif voté depuis a supprimé la disposition. Néanmoins, le débat n’est pas clos. Le gouvernement remettra un rapport au Parlement au plus tard le 1er janvier 2023 « évaluant les conséquences de l’autorisation d’utiliser des huiles alimentaires usagées comme carburant pour les véhicules ».

Les agriculteurs, les pêcheurs et les collectivités territoriales demeurent les seules entités autorisées à utiliser de l’huile alimentaire usagée comme carburant. « Malheureusement, mon amendement adopté à l’unanimité à l’assemblée a été modifié au Sénat », regrette Julien Bayou interrogé par Le HuffPost. Il promet de « revenir à la charge à la rentrée ».

Tous les véhicules ne sont pas concernés par cette mesure, seules les anciennes motorisations diesel sont compatibles. Et surtout, attention : ne versez pas l’huile de votre friteuse dans votre voiture, vous risqueriez de l’abîmer. L’huile qui remplace le gazole dans le réservoir du véhicule est essentiellement récoltée auprès des restaurateurs qui ont depuis 2012 l’obligation de recycler leurs huiles usagées.

Mais elle suit un processus de décantation et de filtration avant d’être réutilisée. Des associations comme Roule ma Frite, que nous avons interrogée comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, ou des industriels gèrent tout le circuit de recyclage de la cuisine du restaurant au réservoir de votre voiture.