Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois|52.3K vues

Ashli Babbitt, la femme mortellement blessée par un tir de policier au Capitole

Le Parisien
Le Parisien
Elle s'appelait Ashli Babbitt. Cette femme de 35 ans, morte hier dans un couloir du Capitole faisait partie des manifestants pro-Trump qui avaient réussi à s'introduire dans le Congrès américain pour empêcher la certification de la victoire du démocrate Joe Biden.  Sur les images tournées à l'intérieur du Capitole, on peut voir un agent de police en civil pointer son arme vers des Trumpistes qui tentent de passer à travers des fenêtres pour accéder à un long couloir. Au milieu du chaos et des cris de sommation, une femme avec un sac à dos monte sur le rebord d'une porte aux vitres cassées. Le policier avance aussitôt son arme et tire. La femme s'écroule sur le dos et se tient le cou en sang. Autour, c'est l'affolement. Grièvement blessée, elle sera évacuée et déclarée morte plus tard dans la soirée.   « Des agents en uniforme de la police du Capitole les ont affrontés et, à un moment, l'un d'eux a fait usage de son arme de service et l'a touchée », a confirmé le chef de la police de Washington Robert Contee, qui a annoncé l'ouverture d'enquête interne sur cet « événement tragique ». Ancienne militaire, Ashli Babbitt avait effectué quatre déploiements avec l'armée de l'air américaine. Cette femme mariée qui vivait dans le région de San Diego dans le sud de la Californie, était venue seule en avion à Washington soutenir Donald Trump qui avait organisé un peu plus tôt un meeting géant devant le Capitole pour contester la victoire de Joe Biden. Sur son compte Twitter, elle se présentait comme « ancienne combattante et libertarienne », affichant son amour pour son pays. Elle avait récemment retweeté de nombreux messages de personnes se rendant à Washington pour manifester à l'appel de Donald Trump.