Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Suivez Frédéric Lewino en direct de la prison de la Santé et revivez avec lui les exécutions du Dr Petiot, etc.

Le Point
Le Point
il y a 2 ans|3.3K vues
Aujourd'hui, la prison de la Santé est en pleins travaux de rénovation. Mais son mur d'enceinte reste intact. Entre 1909 et 1939, ce mur a connu l'exécution publique de 37 condamnés. Avant que la guillotine ne soit cachée à l'intérieur de la Santé. Là, à deux pas de la dernière vespasienne de Paris, le sang a coulé en abondance devant des milliers de Parisiens. Ce sont ces épisodes que nous vous ferons vivre ce mardi à 15 heures, lors de notre rendez-vous hebdomadaire sur la page Facebook du Point.

Nous ferons la connaissance d'Anatole Deibler, l'exécuteur qui n'a jamais reçu la moindre plainte de ses 395 clients à travers tout le pays. À commencer par le parricide Georges Duchemin, meurtrier de sa mère, exécuté le 6 août 1909. Cinq ans plus tard, c'est au tour de trois des membres de la bande à Bonnot de faire connaissance avec la « Veuve ». André Soudy, 21 ans, qui, au réveil, chantonne et demande deux croissants. Raymond la Science, 23 ans, qui jette : « C'est beau, l'agonie d'un homme qui va mourir ! » Et enfin, Étienne Monier, 24 ans, qui s'écrie avant de perdre la tête : « Adieu à vous tous, messieurs, et à la société aussi. » Les corps de ces deux hommes seront livrés à la faculté de médecine pour autopsie.