Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 4 ans

Eric Heidrich, technicien de maintenance au CNAM

TRANSCRIPTION TEXTUELLE :
Éric HEIDRICH : Je suis technicien d'exploitation de maintenance et des traitements de données en informatique. Je travaille à la DSI du Conservatoire National des Arts et Métiers. J'installe, je déploie et j'assiste aussi des utilisateurs dans leur quotidien au niveau de leur poste informatique. J'ai été confronté à un grave accident.

J'ai eu un trauma crânien qui a révélé par la suite des séquelles au niveau de la marche. Donc, j'ai des difficultés pour monter les escaliers, je les monte marche par marche, mais, pas comme monsieur Tout-le-Monde.

J'ai été reconnu inapte à exercer ma profession de boulanger, étant reconnu par la Maison des Personnes Handicapées pour avoir une RQTH.

Être RQTH m'a permis par la suite d'intégrer une formation dans des CRP, dans des centres de réadaptation professionnelle.

Mon premier diplôme était agent de maintenance en équipement informatique et bureautique. Donc, ça m'a permis de faire 2 stages, un dans une mairie, et le deuxième ici au Conservatoire National des Arts et Métiers. Suite à ce stage, j'ai pu être embauché en CDD catégorie C comme agent de maintenance informatique. Je me suis inscrit comme élève au Conservatoire National des Arts et Métiers pour prendre des cours du soir, des unités d'enseignement. J'ai pu, grâce à ça, avoir un contrat de technicien au titre du handicap. Il me permettra d'ici un an de pouvoir avoir une titularisation. Je continue mes cours pour pouvoir aussi devenir par la suite assistant-ingénieur.

Grâce à la mission handicap du CNAM et la Médecine du travail, j'ai pu accéder à des aménagements de poste, notamment au niveau des ascenseurs, où j'ai une priorité.
Si je dois monter trop d'escaliers, j'ai mes collègues qui sont prêts à prendre la relève, si je ne peux pas accéder au site.

Pour moi, il est important de déclarer son handicap. Ce n'est pas toujours très évident pour les gens de faire des appels à l'aide, mais c'est une aide qui est considérable pour pouvoir continuer à vivre et à pouvoir évoluer.

Le fait de trouver une aide auprès des MDPH et des CRP m'a permis de rebondir, changer d'orientation, et évoluer dans une nouvelle carrière professionnelle.

Déclarer son handicap, ce n'est pas rien, mais ça change tout.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir