Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 13 ans|4.6K vues

Cuisine sauvage et gastronomique à Barrême

fourgeas
François Couplan (Ethnobotaniste) : " Toutes ces plantes sauvages ont été dévalorisées à partir du 10ème siècle quant-il y eu un véritable clivage entre paysans et nobles et que les plantes sauvages, c'était bon pour les paysans; tandis que les nobles, ce qu'ils voulaient, c'était de la viande, des produits raffinés et du point de vue végétal, des légumes et des fruits de provenance exotique. Donc, ça faisait vachement plus classe de manger des petits poids, de manger des haricots verts, de manger des aubergines, de manger des tomates que de manger des orties, de la stellaire, de la bourse-à-pasteur qui étaient à la portée de n'importe qui !"

La cuisine sauvage de François Couplan :
http://www.couplan.com/pc/francais/albums/cuisine_sauvage/albums_cuisine_sauvage.htm
Vidéos à découvrir