Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 5 ans|415 vues

GALERIE JOEL KNAFO ART ANNIE CLAIRE ALVOET APOCALYPSO

NewsArtToday
NewsArtToday
L’artiste plasticienne Annie-Claire Alvoët expose ses œuvres à la galerie Joel Knafo autour de deux expositions influencées de récits bibliques : Apocalypso et La Jussienne.



Dans un premier temps, avec Apocalypso, l’artiste s’inspire directement de textes sacrés : l’Apocalypse de Jean et le Cantique des Cantiques. Les peintures sont alors mises en récit pour retracer fidèlement les huit cantiques et les vingt-deux chapitres de l’Apocalypse. Ainsi, le thème de l’amour et de la révélation sont abordés. Les mesures des toiles parlent d’elles-mêmes. En effet, 70x70 cm sont choisi pour l’Apocalypse, 7 représentant le chiffre de la plénitude ; quant aux cantiques, 195x130 cm sont utilisés, soit l’espace nécessaire pour accueillir un couple.



Dans un second temps, avec La Jussienne, Anne-Claire Alvoët puise cette fois dans les récits religieux oraux. Il s’agit de Marie l’Egyptienne, à l’image de Marie Madeleine en plus intense. Ancienne prostituée du Ve siècle, elle décide de vouer sa vie à la religion pour se laver de ses péchés. L’artiste représente alors un corps bouleversé et partagé entre deux extrêmes : la luxure et la rédemption. Une façon de montrer la difficulté de trouver sa place dans la société. A partir de clichés de Femen, A.-C. Alvoët crée des nues morcelés encadrés par une chevelure en mouvement le tout dans des toiles carrés pour accentuer la géométrie des formes.