Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

(4) 1939-1943, un trotskiste dans la clandestinité, Jean-René Chauvin

il y a 6 ans1.1K views

Dans ce 4ème épisode, Jean-René Chauvin raconte son expérience de la guerre, en 1940, puis son activité clandestine, trotskiste, membre de l'organisation P.O.I. (Parti Ouvrier Internationaliste).

En tant qu'agent de liaison, il franchit régulièrement clandestinement la ligne de démarcation pour transmettre les informations entre les membres de l'organisation (Yvan Craipeau, David Rousset, Albert Demazière...) et pour tenter de regrouper les trotskistes allemands réfugiés en France.
Pour le P.O.I., Jean-René Chauvin tentera par ailleurs, à Nantes, en compagnie de Robert Cruau, de discuter avec des soldats allemands pour les gagner à une lutte commune, dans une logique de lutte de classe (par opposition au nationalisme).

Jean-René Chauvin relate par ailleurs l'affaire Pietro Tresso dit Blasco, où cet ancien fondateur du Parti Communiste Italien (devenu trotskiste) a été assassiné par des communistes (maquis Wodli). Jean-René avait mené l’enquête, beaucoup plus tard, en 1996-1997, avec ses deux amis Albert Demazière et Paul Parisot et ses archives comprennent de nombreux documents sur cet assassinat de Pietro Tresso.
Jean René Chauvin est finalement arrêté en février 1943, dans une rafle, alors qu'il est en possession du journal "La Vérité". tabassé par la Police Française, qui le livre à La Gestapo. Il sera ensuite déporté.

L'action de Jean-René Chauvin, Albert Demazière et Paul Parisot, etc. concernant les recherches relatives à l'assassinat de Pietro Tresso aboutira, en 1996-1997 à un échange de lettres avec le représentant du PCF de l'époque, Robert Hue. Et la publication de ces échanges dans l'Humanité.

La voix de Jean-René dans cette vidéo est tirée de l'entretien mené par Anice Clément en 2008 pour son film "Un tunnel pour le Reich", qu'elle a co-réalisé avec Jacques Merlaud. Nous la remercions de nous avoir prêté ses rushs et donné son accord pour la diffusion en ligne d'extraits dans cette video.
Nous remercions bien-sûr également Jenny Plocki, compagne de Jean-René, pour l'entretien qu'elle nous a accordé.
Nous remercions aussi Catherine de Grissac pour l'autorisation d'utilisation d'extraits de son film "Jean-René Chauvin, Trotskiste indépendant" (2001, Plan Large Production) dans cette vidéo diffusée en ligne.

Cette video s'inscrit dans une série de 10 videos retraçant le parcours de Jean-René Chauvin, et par là-même, le contexte politique et social dans lequel il a évolué. Vidéo produite par le Centre d'Histoire Sociale du XXe siècle (Unité mixte de recherche, CNRS / Université Paris1) et réalisée par Jeanne Menjoulet. Le CHS est un centre de recherche en histoire sociale (CNRS / Université Paris 1) où sont conservées des archives de militants, notamment le fonds Jean-René Chauvin .

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

(4) 1939-1943, un trotskiste dans la clandestinité, Jean-René Chauvin
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xvalej" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus