Congo-Océan : un chemin de fer et de sang

  • il y a 2 mois
De 1921 à 1934, la France entreprend dans sa colonie du Congo la construction d'une ligne de chemin de fer appelée Congo-Océan, reliant Brazzaville à Pointe Noire, au bord de l'Atlantique. Travail forcé, mauvais traitements, punitions des récalcitrants : cette construction sème la terreur jusqu'aux portes du Sahara. Une vingtaine de milliers d'ouvriers y perdent la vie. Dénoncées à l'époque par l'écrivain André Gide puis par le journaliste Albert Londres, les conditions de recrutement et de travail sur ce chantier colossal provoquent un scandale dans la métropole.

Recommandée