il y a 7 mois

Kaija Saariaho : Jours d'été, Cinq heures musicales (extraits)

France musique
France musique
Sous la direction de Morgan Jourdain, la Maîtrise de Radio France interprète, avec l'ensemble Links, trois extraits de Kesäpäivä, « viisi musiikillista paivanhetkea » (Jour d’été, « cinq heures musicales ») de Kaija Saariaho.

hekti: Kaipausaika n°3 (L'heure du désir)
hekti: Mystinen aika n°4 (L'heure mystique)
hekti: Yön sarastus n°5 (Crépuscule du soir)
« Horloge, tais-toi », chantait la Maîtrise de Radio-France il y a quelques années sur un texte d’Aleksis Barrière. Kaija Saariaho explique : « J’ai écrit beaucoup de musique pour la voix (notamment pour chœur) à partir de textes existants, mais je trouve souvent la collaboration avec un librettiste plus inspirante. Alors qu’habituellement je choisis moimême le sujet, à chaque collaboration avec Aleksi Barrière, c’est lui qui l’a proposé. Avant Reconnaissance, nous avons créé ensemble trois pièces pour chœur, Horloge, tais-toi (2005), Kesäpäivä (2006) et Écho ! (2007), et il a travaillé comme dramaturge et traducteur sur le livret de mon dernier opéra Innocence. Il connaît bien ma musique et mes zones de confort concernant les textes, mais veut aussi me mettre à l’épreuve afin que je trouve de nouvelles manières de m’exprimer. Ses textes me surprennent souvent quand je les lis pour la première fois. »
Faut-il préciser qu’Aleksis est le fils de Kaija Saariaho ? Kesäpäivä est un dialogue inattendu. Ou plutôt le chant parallèle des humains et des abeilles, le temps d’un jour d’été. Chantées ou parlées, sur des mots, des phonèmes, parfois de seules consonnes ou voyelles, humaines ou animales, les voix se font instrumentales quand elles se mêlent aux jeux rythmiques des percussions ou se fondent dans la résonance d’un métal. Et tandis que les harmonies s’enrichissent au fil de la polyphonie, le silence revient une fois la nuit tombée.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir