Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 5 mois|58 vues

Pirenivideo-Iruña-Veleia : pourquoi la thèse de la falsification des inscriptions de Veleia reste extrêmement fragile

dm_65f463b8662cbcf9a3a8226c53ce738c
La découverte au cours des années 2005 et 2006 sur le site archéologique de Veleia-Iruña, dans la région de Vitoria, province basque d'Alava, d'inscriptions rédigées, les unes manifestement en latin populaire et tardif, et les autres assurément en basque, ou plus exactement en « proto-basque », des inscriptions datant selon toute vraisemblance du IIIe siècle de notre ère, voire d'une période allant du IIe au IVe siècle, a déclenché en Espagne une énorme polémique. Hector Iglesias explique pourquoi la thèse de la falsification reste extrêmement fragile et est probablement erronée.
Vidéos à découvrir