Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans

Tournoi d'improvisation à l'orgue : Karol Mossakowski / Thomas Ospital

France musique
France musique
Thomas Ospital, organiste en résidence à Radio France depuis 2016, lance un défi à celui qui lui succède à partir de la saison 2019-2020 : Karol Mossakowski (titulaire de l'orgue de Notre-Dame de la Treille à Lille. qui n'est autre que l'ancien instrument du Studio 104 !).

Peut-on s’affronter entre artistes ? La question paraît incongrue, surtout en ce qui concerne l’art musical. La joute, qu’elle soit amicale ou non, reste une tentative de dépassement, voire d’écrabouillage d’un virtuose par un autre. L’histoire de la musique raconte cependant une autre vision des choses, car tous les courants musicaux eurent leurs joutes. La raison est assez simple: rien n’est plus trépidant, pour un spectateur, d’être amené à la comparaison, à la mesure, au départage ; l’esprit humain est ainsi fait. L’un des paramètres majeurs de la musique est la notion de virtuosité, qui se rapporte directement à l’idée de technique. Et la technique peut, elle, être dissociée du sensible pour devenir mesurable. Ainsi effilé, l’art musical deviendrait-il un olympisme comme les autres ?
Force est de constater que les plus grands artistes prirent goût à l’art de la battle, comme on l’appelle dans certains lieux. Citons-en quelques-uns : Haendel et Domenico Scarlatti, qui furent proches dès leur rencontre à Venise, au tout début du XVIIIe siècle, se livrèrent à Rome à de nombreuses compétitions de claviéristes, qui les laissèrent égaux : à Haendel la supériorité à l’orgue, à Scarlatti le clavecin.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir