Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Soupçons d'agressions sexuelles au sein des Jeunes communistes : le PCF présente ses excuses aux victimes

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
il y a 4 mois|4 vues
Le parti est confronté à des accusations d'agressions sexuelles et de viol en interne. Mardi, le parti a présenté ses excuses aux victimes présumées et a suspendu un adhérent.

Le Parti communiste a présenté mardi ses excuses aux victimes présumées d'agressions sexuelles et de viol au sein des Jeunes communistes. Le PCF a annoncé dans un communiqué lundi soir la « suspension » d'un adhérent accusé de viol par une militante du Mouvement jeunes communistes de France (MJCF), lui demandant également de « démissionner » de son mandat de conseiller municipal de Blois. Un autre cas sans rapport avec le premier « est en cours d'instruction », affirme le Parti communiste.

« Nous sommes vraiment désolés », a expliqué Hélène Bidard, responsable de la commission féminisme-droits des femmes au sein du PCF sur France Info mardi 5 mars. L'élue communiste à la mairie de Paris a déclaré vouloir « que cela ne se passe plus et que ces victimes soient prises en charge au mieux ».

Le PCF rappelle dans son communiqué avoir mis en place à la suite de la vague #MeToo le dispositif « Stop violences », dont la saisine par courriel « garantit une réponse sous les huit jours dans le respect de l'anonymat, et la prise en charge par des référents formés au recueil de la parole des victimes ».

Vidéos à découvrir