Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Eaux souterraines (version courte)

il y a 2 ans135 views

Souvenez-vous ! Le collège Pierre de Coubertin du Luc en Provence, en collaboration avec le Comité Départemental de Spéléologie du Var (CDS83), de l’association spéléH2O et de l'université Aix-Marseille-Cerege ont initié le projet « Eaux souterraines » en septembre 2014.

Eaux Souterraines est un projet initié par Fabrice Mourau (collège du Luc) dans le cadre des classes bilangues à thématique scientifique
au collège Pierre de Coubertin du Luc en Provence.

Ce film résume le lancement du projet d'étude de la grotte du Regaïe (2014) et son extension sur les autres grottes qui entourent le massif de Saint Clément (2015-2016).

Ce film pédagogique décrit comme interpréter des séries chronologiques de hauteur d'eau, conductivité électrique et température enregistrées sur l'eau souterraine dans un aquifère karstique. L'exemple est pris sur le karst du Régaïe de Néoules, en Provence, où les pluies génèrent des crues qui mettent en charge sur 20 mètres de hauteur des conduits karstiques. Suivant les saisons, les chutes de conductivité électrique et les pics croissants ou décroissants de température marquent l'arrivée d'eau d'infiltration rapide.

D'une manière générale les études réalisées entre octobre 2014 et décembre 2015 sur le siphon 1 du régaie montre qu'En dehors des périodes de pluie, le niveau d’eau est quasiment constant.
Que Lors de précipitations importantes, avec un cumul de pluie supérieur à 50 mm par jour le niveau d’eau varie très rapidement, donnant des pics de mises en charge extrêmement prononcés.
Les pluies inférieures à 20 mm/jour ont peu d’effet,
Après une période non pluvieuse de plusieurs semaines, les pluies inférieures à 40 mm/jour génèrent de petites crues, inférieures à 4 mètres au niveau du siphon 1
Par contre, en période pluvieuse, une succession de pluies de 20 à 30 mm/jour peut provoquer des crues importantes (exemple début décembre 2014, ou mi-février 2015) -
l'augmentation du niveau d'eau dans le siphon 1 du regaie, est lié à la quantité de pluie qui tombera sur le bassin d'alimentation et aux conditions hydrologique initiales de la cavité.

Ces données ont été acquises dans le cadre du projet Eaux Souterraines, en partenariat entre l'Université Aix-Marseille (Laboratoire CEREGE - OSU PYTHEAS), l'Association SpéléH2O, l'Académie de l'Education Nationale de Nice, le collège Pierre de Coubertin (Le Luc en Provence), le Comité Départemental de Spéléologie 83.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

  • Contenu à caractère sexuel
  • Contenu violent
  • Diffamation ou contenu haineux
  • Vidéo de désinformation

Intégrer la vidéo

Eaux souterraines (version courte)
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x4untzb" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

  • Contenu à caractère sexuel
  • Contenu violent
  • Diffamation ou contenu haineux
  • Vidéo de désinformation

Intégrer la vidéo

Eaux souterraines (version courte)
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x4untzb" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus