il y a 7 ans

Usage du mot "nègre" : " Une ministre n'est pas un rappeur "

Le Monde
Le Monde
La ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol a fait mercredi 30 mars un parallèle entre les femmes qui choisissent de porter des vêtements islamiques et les "nègres" qui étaient favorables à l'esclavage, avant de finalement reconnaître une "faute de langage". Ses propos ont suscité de nombreuses protestations sur les réseaux sociaux. Une pétition a été lancée en ligne pour réclamer des sanctions à l'égard de la ministre.
Pap Ndiaye, historien et professeur à Sciences Po Paris explique pourquoi l'usage du mot "nègre" suscite autant de protestations.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir