Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Lanceurs d'alerte, coupables ou héros?

FIFDH Geneva
il y a 5 ans|129 vues
Qu’est-il arrivé à l’homme de la National Security Agency (NSA) qui a dénoncé le waterboarding ? A quelles conséquences s’exposent celles et ceux qui dénoncent des illégalités du gouvernement américain ? A quels dilemmes terribles entre loyauté et conscience font face ceux qui parlent ?
Autant de questions posées par ce documentaire qui nous plonge dans l’intimité de trois whistleblowers : l’avocate Jesselyn Radack et l’ancien analyste de la CIA John Kiriakou, qui ont dénoncé les méthodes de torture lors des interrogatoires menés par l’armée américaine et la CIA, ainsi que l’ancien agent Thomas Drake, qui a rendu publiques les écoutes illégales de la NSA.
Ils ont tous trois refusé d’être les complices d’illégalités commises en toute connaissance de cause par le gouvernement ou l’armée américaine. Harcelés par la justice, humiliés par les médias, attaqués dans leur vie personnelle, ruinés financièrement, les protagonistes de ce film sont les victimes directes d’une virulente campagne de répression des dissidents sous couvert de sécurité nationale. Comme le dit John Kiriakou : « je ne suis plus sûr de qui sont les gentils, et qui sont les méchants » (I’m not sure anymore who the good guys are).
Un film-enquête majeur qui résonne comme un puissant signal d’alarme.

Vidéos à découvrir