Objectif zéro-pesticide dans l'entretien des voiries et espaces verts : mythe ou réalité ?

Découvrir le nouveau player
actu-environnement
47
936 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Alors que la 6eme édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides s'est tenue du 20 au 30 mars 2011 pour sensibiliser citoyens, agriculteurs, jardiniers et collectivités aux risques liés aux produits phytosanitaires et à la nécessité de réduire leurs usages, force est de constater que la démarche demande un réel engagement.

Une main-d'œuvre plus importante et coûteuse

Par exemple, pour les collectivités qui assurent l'entretien des chaussées, des parcs et jardins voire des cimetières, le personnel mobilisé est plus nombreux. Arracher les mauvaises herbes plutôt que vaporiser un produit biocide prend plus de temps. Si les astuces se multiplient pour limiter l'augmentation du prix de revient global, il est difficile de maintenir les budgets à l'identique si les objectifs de résultats restent les mêmes. Se passer de pesticides c'est aussi accepter de laisser un peu de place à la spontanéité naturelle.

0 commentaire