Advertising Console

    Apprendre à cuisiner pour manger moins de viande : une question de goût avant tout !

    Repost
    actu-environnement

    par actu-environnement

    48
    77 vues
    Déforestation pour créer des pâturages, pollution des eaux par les déjections animales, émissions de méthane par les ruminants qui contribuent à accroître l'effet de serre : la consommation de protéines animales impacte très fortement l'environnement.

    Apprendre à cuisiner les alternatives

    La substitution des apports protéiques d'origine animale par des protéines végétales s'impose donc à grande échelle. Mais pour réussir cette transition alimentaire, avec des légumineuses par exemple, pas question de s'y prendre n'importe comment. Gille Daveau, formateur, auteur et conférencier, spécialiste de cuisine biologique et alternative, insiste : pour abaisser durablement la consommation de viande – sans prôner sa suppression totale, mais plutôt d'en manger moins mais de meilleure qualité – il est important que chacun y aille à son rythme et apprenne à cuisiner les solutions alternatives pour conserver un vrai plaisir de manger.

    Baptiste Clarke