Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

La faim des politiciens

il y a 12 ans3.3K views

rynoka

Rynoka

La faim des politiciens

Pièce de théâtre satirique jouée d'octobre 1998 à mars 1999 à Lyon (France). (et toujours d'actualité, malheureusement ! ;o)

Qui n'a pas rêvé de "changer le monde" ou du moins, d'améliorer les choses ?
Seulement pour faire quoi que ce soit, il faut un minimum d'argent...
Heureusement, Heliot Sarotin est un jeune très riche.

Seulement, le monde de la politique est un monde "spécial" et il lui faut un guide.
Il le trouve en Hector Beaulusset, un publicitaire bronzé à l'excès toute l'année (toute ressemblance avec la réalité n'est qu'un clin d'oeil).

Et comment ça se finit ?
Ce jeune change en mieux la face du monde...
Mais... pas vraiment comme l'imaginait le publicitaire.

Est-ce une pièce "de gauche" ou "de droite" ?
Elle est du côté du citoyen, sans démagogie, expliquant simplement pourquoi les politiciens du monde entier sont obligés de mentir, décrypte les manipulations, mais apporte également certaines idées inédites dans le paysage politique actuel.

Extrait :

BEAULUSSET (flatteur) : Entrez monsieur le futur président !

SAROTIN (innocent) : pas encore, pas encore !

BEAULUSSET : Comment allez-vous ?

SAROTIN : Bien, très bien. J'ai réfléchi !

BEAULUSSET (moqueur) : Ha ha ?

SAROTIN : J'ai trouvé un programme !

BEAULUSSET : Un programme ?

SAROTIN : Oui, un programme politique pour...

BEAULUSSET : Ha ! un programme ! C'est bien, et quel est-il ?

SAROTIN : Le savoir et la communication !

BEAULUSSET :.. C'est à dire ?

SAROTIN : Vous êtes d'accord avec moi, que chaque fois qu'il y a un problème, c'est parce qu'on n'a pas la solution. Quand on a la solution, y-a plus de problème.

BEAULUSSET : Oui, admettons.

SAROTIN : Or, comme me disait un professeur de mathématique, pour résoudre un problème, il faut déjà énoncer le problème, puis, le comprendre, savoir pourquoi il existe, enfin communiquer tous les éléments, et le travail est presque terminé...

BEAULUSSET : Presque...

SAROTIN : D'où le programme : Savoir, et communication !

BEAULUSSET : Oui, mais ça nécessite des efforts de réflexion.

SAROTIN : Forcément !

BEAULUSSET : Erreur.

SAROTIN : Pourquoi erreur ?

BEAULUSSET : Parce que en tant qu'homme politique, vous devez apporter les solutions aux problèmes, et non vous perdre dans des raisonnements. Un exemple : Un mixeur pour faire la soupe, la ménagère, elle veut que ça marche, de savoir comment ça fonctionne à l'intérieur, elle s'en fout ! L'important c'est que lorsqu'elle appuie sur le bouton, (fait comme si il appuyait sur un bouton marche/arrêt de mixeur) ça marche tout seul.

SAROTIN : Oui évidemment, mais la politique...

BEAULUSSET : La politique c'est pareil ! Vous devez leur apporter un idéal tout près, et pour que ça marche, il n'y a plus , (fait comme si il mettait le bulletin dans l'urne) qu'à voter pour vous ! C'est tout !

SAROTIN : Mais les politiciens ont des idéaux ?!

BEAULUSSET : Haut, je ne suis pas sûr. Regardez de plus près leurs discours :
L'extrême droite : si c'est le bordel, c'est la faute aux étrangers !
La droite : si c'est le bordel, c'est la faute aux fainéants !
La gauche : si c'est le bordel, c'est la faute aux lois de marché !
L'extrême gauche : si c'est le bordel, c'est la faute au patronat !
Leurs discours sont simples, tout le monde comprend. Chacun son mouton noir !

SAROTIN : Oui mais le mouton noir, nous le portons chacun en nous !

BEAULUSSET : Pardon ?

SAROTIN : Le monde étouffe sous la connerie, mais le monde c'est chacun d'entre nous. Donc pour combattre la connerie, il faut que chacun d'entre nous se remette en question, se...

BEAULUSSET : Ola Ola Ola ! Ce n'est pas politicien que vous devriez faire, c'est religieux !

SAROTIN : Les politiciens ne sont-ils pas quelque part des prêcheurs ?

BEAULUSSET : Quelque part... Mais revenons à nos moutons. Les électeurs veulent du simple, de l'efficace, pas de l'intellectuel !

SAROTIN : Mais je veux m'adresser aux 50 % qui ne votent plus, pas aux autres.

BEAULUSSET : Mais les 50 % qui ne votent plus, on ne sait pas qui ils sont, puisqu'ils ne votent pas ! Non non, vous faites fausse route. Pour être efficace, il faut être clair.
Il vous faut un mouton noir. J'y ai réfléchi.

SAROTIN : Ha ha ? (reprise du " ha ha " moqueur dit précédemment par Beaulusset)

.../...

Acteurs : Jean-Marie ROQUES (le publicitaire) et Serge Lisiak (l'apprenti politicien)
Une pièce écrite et mise en scène par Marc CHINAL
Filmée par RYNOKA

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

La faim des politiciens
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/xynds" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus