Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 14 ans

Eric Besson malmené par ses «ex-camarades»

Le Parisien
Le Parisien
«Traître», «félon», «à la soupe», et d'autres... Ces expressions ont volé dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale mercredi après-midi lorsque Eric Besson s'est exprimé. Le secrétaire d'Etat à la Prospective, ancien socialiste membre de l'état-major de Ségolène Royal, qui s'était rallié en pleine campagne de la présidentielle à Nicolas Sarkozy, répondait pour la première fois à une question d'actualité. Le député UMP Gérard Millet l'a interrogé sur son projet France 2025.
Malgré les rappels à l'ordre de Bernard Accoyer, les députés de gauche ont continué de crier leur hargne, surtout lorsque Besson, après avoir cité Tony Blair, s'est adressé à eux en les appelant «mes ex-camarades». Agacé, il a fustigé à son tour François Hollande, responsable selon lui de cet accueil sévère. Dimanche, sur Canal +, Eric Besson avait dénoncé le bilan des onze années de François Hollande à la tête du PS, qui «a hérité du PS et va rendre la SFIO».
A l'issue de la séance, Eric Besson n'a pas emprunté la sortie où attendaient les journalistes.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir