Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 11 jours

En banlieue de Paris, une piscine fermée pour faire des économies d’énergie

LeHuffPost
LeHuffPost
ÉNERGIE - Faudra-t-il aussi sacrifier la piscine ? Alors que la France est touchée par une énième vague de chaleur en ce début du mois d’août, les lieux pour se rafraîchir sont plus que jamais prisés, particulièrement en ville. Or, la crise énergétique et climatique oblige certaines communes à faire des choix cornéliens quant à leurs piscines munipales, devenues très coûteuses avec la hausse des tarifs de l’électricité.

À Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), en banlieue parisienne, la mairie a décidé de fermer la piscine Sevestre durant l’été, jusqu’au 4 septembre. « Les prix de l’électricité ont explosé ces derniers mois (de 88,57 euros par MWh (mégawatt-heure) à 651 euros actuellement) et les projections financières font état d’une hausse prévisionnelle conséquente des charges relatives aux fluides », explique la commune sur son site web, tout en proposant aux usagers d’opter pour une autre piscine municipale, située deux kilomètres plus loin.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir