Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 11 jours|1.3K vues

Des masques tueurs d’enfants ? | 14/10/2020 | Désintox | ARTE

Désintox - Arte
Désintox - Arte
Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes, à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014077/28-minutes/RC-016371/desintox/

Désintox 1287

Des masques tueurs d’enfants ?

Des masques auraient-ils causé la mort de plusieurs enfants allemands ? Estimant qu’il ne sert à rien de se couvrir la bouche et le nez pour lutter contre le coronavirus, des militants anti-masques français relaient depuis le début du mois d’octobre une vidéo de Bodo Schiffmann, un médecin allemand adulé Outre-Rhin par les anti-masques, dans laquelle celui-ci assure qu’en une semaine, trois enfants « sont morts parce qu'ils portaient un masque pour une maladie qui n'existait pas. » Comme souvent les auteurs de cette fausse information s’appuient sur une part de vrai…

Au mois de septembre, plusieurs enfants sont morts subitement en Allemagne, mais rien n’indique que le port du masque en est la cause. Le 7 septembre, une adolescente de 13 ans s’effondre dans un bus scolaire à Wörth-Büchelberg. Si elle portait bien un masque au moment des faits, le parquet de Landau indique que la première autopsie n’a pas permis de déterminer la cause du décès.

Le 22 septembre, c’est un garçon de 13 ans qui meurt à Wiesmoor, dans le nord du pays. Son avis de décès, repris sur les réseaux sociaux par des anti-masques, évoque une mort soudaine mais aucune cause n’est spécifiée. Face à cette instrumentalisation, les pompes funèbres ont publié un communiqué qui précise que l’enfant ne portait pas de masque lors de son décès et que sa mort « n’a rien à voir avec le coronavirus. »

Mais cela n’a pas empêché l’apparition d’un troisième cas sur Facebook, une petite fille de 6 ans serait ainsi morte dans un bus scolaire, près de Schweinfurt en Bavière, le 28 septembre. Mais cette fois la police locale elle-même assure qu'« un tel cas leur reste inconnu ». Si la mortalité des masques anti-covid reste à prouver, la contagion des fake news, est, elle, encore une fois largement démontrée !

SOURCES :

La vidéo: https://odysee.com/@fabroots2:3/dr-bodo-schiffmann-3-enfants-d-c-dent:c

https://correctiv.org/faktencheck/2020/10/05/buechelberg-bisher-keine-beweise-dafuer-dass-eine-schuelerin-wegen-des-tragens-einer-maske-gestorben-ist
https://buss-bestattungen.gemeinsam-trauern.net/begleiten/melvin-wilts
https://www.facebook.com/watch/?v=1734199853396320
https://www.facebook.com/PolizeiUnterfranken/photos/a.1024028657651136/3440584365995541/?type=3&theater
Plus sur