Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière|77 vues

Albert II de Belgique reconnaît publiquement sa fille illégitime Delphine Boël

Pause Fun
Pause Fun
Le combat de Delphine Boël a porté ses fruits. Ce lundi 27 janvier, et après plus de trente ans de bataille pour être reconnue comme la fille biologique de Albert II de Belgique, l'ADN lui a donné raison. L'ex-roi des Belges a lui-même dû reconnaître sa paternité via un communiqué.
L'ADN devait parler et c'est ce qu'il a fait. En mai 2019, Delphine Boël avait réussi à contraindre Albert II de Belgique à un test ADN, que l'ex-roi de 85 ans avait toujours mis un point d'honneur à refuser. La cour d'appel de Bruxelles ne lui avait alors pas laissé le choix : s'il refusait à nouveau, il devait régler une astreinte de 5 000 euros à l'artiste plasticienne de 51 ans. Huit mois plus tard, Delphine Boël a obtenu gain de cause. Ce lundi 27 janvier, l'ADN a prouvé qu'elle était bel et bien la fille biologique de Albert II de Belgique.

"Sa Majesté le Roi Albert II a pris connaissance des résultats du prélèvement ADN auquel Il s'est prêté à la demande de la cour d'appel de Bruxelles", ont fait savoir les avocats de l'ancien monarque dans un communiqué."Les conclusions scientifiques indiquent qu'Il est le père biologique de Madame Delphine Boël", poursuivent-ils. L'ancien roi des Belges, qui a régné de 1993 à 2013, a donc décidé "de mettre un terme dans l’honneur et la dignité à cette procédure pénible".

Une ultime victoire pour Delphine Boël. Pendant plusieurs années, elle n'avait cessé d'affirmer qu'elle était le fruit de la longue relation entre Albert II de Belgique et sa mère, la baronne Sibylle de Sélys Longchamps. Au moment des faits, de 1966 à 1984, l'ex-roi n'était que prince héritier mais été déjà marié à Paola Ruffo di Calabria, dont il est toujours l'époux. Ce secret, Delphine Boël le savait depuis sa majorité, en 1986. L'existence d'un enfant illégitime de Albert II de Belgique avait été dévoilée dans la biographie Reine Paola, de la dolce vita à la couronne. Trahie, Paola Ruffo di Calabria aurait songé au divorce après la naissance de Delphine Boël, mais se serait ravisée. Tout comme son homologue à Monaco, qui a lui-même reconnu ses enfants illégitimes, Albert II de Belgique peut maintenant avoir la conscience tranquille.

Vidéos à découvrir