Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Fusillade dans une mosquée en Norvège : La qualification d'« acte terroriste » retenue par la police

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
le mois dernier|26 vues
Le jeune Norvégien, soupçonné d’homicide et de tentative d’homicide, après avoir tiré dans une mosquée de la banlieue d’Oslo en Norvège, a rejeté toutes les accusations qui pèsent sur lui. Deux jours après les faits, c’est son avocat qui a confirmé l’information. Pour rappel, la fusillade de samedi n’a pas fait de mort, mais un blessé léger est à déplorer.

La police norvégienne a annoncé lundi retenir la qualification d'« acte terroriste » à l'encontre du jeune homme qui a ouvert le feu samedi dans une mosquée des environs d'Oslo. Le suspect doit comparaître devant le juge ce lundi à 13 h (11 h GMT) en vue de son placement en détention provisoire. La police a demandé le huis clos.

La police d'Oslo a étendu les soupçons - qui ne portaient jusqu'alors que sur « homicide » et « tentative d'homicide » - pour y inclure la qualification d'« acte terroriste », selon un communiqué publié dans la matinée.

L’homme, identifié par les médias norvégiens comme étant Philip Manshaus, 21 ans, est à ce stade mis en cause pour tentative d’homicide pour avoir ouvert le feu dans la mosquée Al-Noor et homicide après la découverte du cadavre de sa demi-sœur de 17 ans.

En droit norvégien, cette qualification des soupçons formels est l'étape précédant une inculpation.La police va requérir son placement en isolement total pour quatre semaines, lors d'une audition pour laquelle elle va demander le huis clos

Un peu plus tôt dans la journée, l'avocate du présummé tireur, du jeune Norvégien qui a tiré dans une mosquée des environs d’Oslo samedi, a déclaré à l’AFP que son client rejetait les faits qui lui sont reprochés.