Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Le monde en face - Violences faites aux femmes, la vie d’après (bande-annonce 22/11)

France 5
France 5
il y a 3 ans|1.7K vues
Le Monde en Face : violences faites aux femmes, la vie d’après
Mardi 22 novembre à 20:45 sur France 5
http://france5.fr/lemondeenfance

Quelques jours avant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre), « Le Monde en face » consacre une soirée à la difficile reconstruction de femmes traumatisées par les violences dont elles ont été victimes.

En France, une femme sur six déclare avoir été victime de viol ou de tentative de viol, une sur cinq, avoir subi un harcèlement sexuel au travail. Des chiffres alarmants qui décrivent une réalité peu reluisante de notre société. Que reste-t-il de la vie après ces violences ? Quelles sont les répercussions sur la vie intime, familiale et sociale de ces femmes ? Comment se reconstruire après des années de souffrances physiques et/ou psychologiques ? Telles sont les questions que se posent Oriane Denneulin et Xavier Deleu dans ce documentaire.

Dans un monde toujours plus violent, il existe des atteintes spécifiques à l'intégrité, à la dignité, à la sécurité des femmes. Des « violences de genre » visant spécifiquement les femmes. De cette pandémie de violences facilitée par un contexte de discrimination, on connaît souvent mal les conséquences à moyen et long terme sur la vie d'après. En quoi consiste l'onde de choc des violences subies ? Comment reconstruire ce qui a été détruit ? Dans ce film, nous suivons plusieurs victimes de violences physiques, psychologiques, sexuelles, sous l'angle de leurs répercussions spécifiques, de leur prise en charge et des manières de s'en sortir. C’est le cas de Ludivine, jeune championne de roller artistique. Ses parents pensaient bien faire quand, à 13 ans, ils la confient à un entraîneur national qui lui promet une place dans l’équipe de France. Elle part vivre alors dans la famille de cet homme. Quatre ans de calvaire silencieux s’ensuivent. Dans un cas sur huit, quand une mineure subit des abus sexuels, l’agresseur est connu de la famille. Aujourd’hui, elle est capable de se confronter à son agresseur au prix d’une longue thérapie et d’une procédure judiciaire qui n’en finit pas... Ses proches lui servent de tuteur de résilience et l'aident à se projeter dans l'avenir. Carole, elle, vient en aide aux femmes qui, comme elle, ont vécu l'enfer conjugal. Elle milite pour obtenir la libération de Jacqueline Sauvage. Cathy dénonce les responsabilités de la police et de la justice, dans le meurtre conjugal de sa soeur. Après avoir passé sous silence les agressions commises dans sa petite enfance par un membre de sa fratrie, Isabelle publie une « Trilogie de la renaissance », pour expliquer comment elle est redevenue heureuse.

L'importance de la reconnaissance du statut de victime

Sur les 80 000 femmes victimes de viol chaque année en France, une sur dix a le courage de porter plainte. Pour la bonne et simple raison que seul 2 % des violeurs sont condamnés, souvent après des procédures judiciaires épuisantes pour les victimes. Et cela, quand les victimes sont prises au sérieux par la justice. D’autres n’ont pas cette chance. Comme Isabelle Thomas, assassinée par son compagnon, Patrick Lemoine, en août 2014, après deux ans d’une relation infernale. Avant que son bourreau passe à l’acte, elle avait pourtant déposé quatre plaintes pour menaces de mort. Aujourd’hui, sa sœur se bat pour que le système judiciaire français reconnaisse ses torts. Une injustice qui n’aide pas au processus de guérison. Car la reconnaissance du statut de victime par la justice est une étape importante pour réapprendre à vivre. Sans elle, impossible de se reconstruire et d’aller de l’avant. C’est ce qui arrive malheureusement à beaucoup de femmes, coincées entre des souvenirs traumatisants et le besoin vital d’oublier.

Documentaire

Durée 70 min

Auteure Oriane Denneulin

Réalisation Xavier Deleu

Commentaires dits par Anny Duperey

Production Electric Press, avec la participation de France Télévisions

Année 2016