Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Viva el perou

Incite Média
il y a 3 ans|188 vues
Chantier interculturel au Pérou

Dix jeunes de Jouy-le-Moutier, deux éducateurs et un animateur sont partis 15 jours au Pérou dans le cadre d’un projet de solidarité internationale. Pendant deux ans, le groupe s’est préparé pour mener à bien ce projet : formation et sensibilisation à la rencontre interculturelle (avec le soutien de l’association la CASE), participation à des actions de solidarité en France et réalisation d’actions d’autofinancement : organisation d’un tournoi de football et d’une soirée salsa, participation à un gala de danse, ventes de gâteaux sur les marchés de noël, brocantes …

Le séjour au Pérou s’est déroulé du 15 décembre 2015 au 01 janvier 2016. Dans un premier temps, le groupe a passé quelques jours à Lima avec une association qui s’occupe des enfants des rues de la capitale.
Ensuite, départ pour El Milagro, ville au nord du pays, où un chantier de rénovation d’un centre de formation les attend. Soutenu par des acteurs locaux, le groupe a également participé à des ateliers cuisine et des temps d’animation avec les enfants du quartier. Un moment fort a été partagé avec les travailleurs d’une décharge publique. Les jeunes ont pu constater les conditions de travail épouvantables de ces Hommes. Ils ont cherché à comprendre les causes, les difficultés et les conséquences sociales, éducatives et sanitaires de ces personnes.

L’idée première de ce type de projet est d’immerger des jeunes dans une culture qu’ils ne connaissent pas. Les jeunes du projet, ont réussi à faire un travail d’introspection et de mise à distance de leur propre culture pour accepter et comprendre celle des Péruviens. Ce projet les a rendu plus ouverts et plus avides de rencontre et de partage. Ils ont tous vécu des moments forts avec les péruviens.
Cette ouverture à l’autre nous a permis de découvrir, en tant qu’encadrants, les potentiels de certains jeunes. En France, la plupart sont enfermés dans des logiques de quartiers, dans une représentation surfaite et surmédiatisée de ce que doit être “un jeune de banlieue”. Au Pérou, cette image tombe, est mise à distance.

L’engagement de ces jeunes se poursuit en France. La plupart, exprime une détermination plus importante dans la réussite de leurs projets individuels. Cet engagement est également perceptible dans l’intérêt qu’ils portent à restituer leur projet et l’envie de continuer à réaliser des actions solidaires au sein de leurs quartiers.

En tant qu’éducateur, nous faisons le pari, que cette expérience va marquer voir déterminer leurs parcours professionnels, leurs parcours de vie. Les jeunes sont rentrés avec un rapport différent à l’autre, un engagement plus fort en tant que citoyen et davantage d'estime d’eux-mêmes. Cette expérience est un vrai support de travail et un véritable levier dans la poursuite des accompagnements socioprofessionnels.



Les équipes de Prévention Spécialisée de la Sauvegarde 95
Jouy-le-Moutier et Vauréal

Vidéos à découvrir