Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Caroline de Haas : «Le gouvernement remet en cause des avancées qu'il avait lui-même instaurées»

il y a 4 ans671 views

libezap

Libé Zap

Le 22 avril dernier, François Rebsamen, ministre du Travail, a présenté un projet de loi au conseil des ministres qui prévoit «l’obligation pour les listes aux élections professionnelles de comporter une proportion de femmes et d’hommes qui reflète leur proportion respective dans les collèges électoraux.»

Un projet de loi aujourd'hui décrié puisqu'il pourrait mettre en péril les outils de lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes au travail. Caroline de Haas, militante féministe, avoue avoir cru qu'il s'agissait d'un «canulard». La suppression, inscrite dans le projet de loi, du «rapport de situation comparée», institué par la loi Roudy de 1983, est l'élément déclencheur de cette nouvelle polémique.

«Avec cette loi, le gouvernement remet en cause des acquis très anciens de l'égalité professionnelle dans l'entreprise [...] et des avancées qu'il avait lui-même instaurés», explique-t-elle. Lundi, des militantes féministes ont lancé une campagne contre ce projet de loi.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Caroline de Haas : «Le gouvernement remet en cause des avancées qu'il avait lui-même instaurées»
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x2ptc0f" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Caroline de Haas : «Le gouvernement remet en cause des avancées qu'il avait lui-même instaurées»
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x2ptc0f" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus