Do you want to remove all your recent searches?

All recent searches will be deleted

Patrick Sacco (ex-activiste clandestin)

11 vuotta sitten4.4K views

Dans la nuit du 31 mars au 1er avril 1985, un groupe d’une vingtaine de personnes libère 17 babouins « papio-papio » au CNRS de Gif-sur-Yvette. Les primates, captifs depuis de longues années, une calotte en résine vissée sur les os crâniens, servaient aux chercheurs de matériel d’étude pour l’épilepsie photosensible.

Le but de cette libération étant de dénoncer de manière spectaculaire la cruauté et l’inutilité de l’expérimentation animale, une cassette vidéo montrant le déroulement des opérations et un communiqué des revendications au nom du Groupe Greystoke furent remis à l’Agence France Presse et firent aussitôt la Une des médias.

Libérés sans aucune violence, les 17 babouins furent conduits dans la nuit au Refuge de l’Arche (à Château Gonthier) où ils furent soignés (extraction de la calotte en résine et des électrodes). Ils retrouvèrent très vite leur rituel de vie en groupe, évoluant en semi-liberté sur deux petites îles que le responsable du parc animalier fit construire spécialement pour eux.

Un an après, alors que le groupe multipliait les actions de sauvetage d’animaux captifs des pourvoyeurs et des laboratoires, une dénonciation anonyme provoque un vaste coup de filet des services de police et de gendarmerie dans toute la France et met en arrêt 7 des membres du mouvement.

Report this video

Select an issue

Embed the video

Patrick Sacco (ex-activiste clandestin)
Autoplay
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x2loil" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Add the video to your site with the embed code above