Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 8 ans

Sale temps pour la planète - Saison 6 - SOS Kiribati

LPBV - Agence de presse
Vues d’avion, les îles Kiribati, c’est un collier d’émeraudes au cœur d’un océan Pacifique d’un bleu profond… Depuis des siècles, la vie est insouciante et joyeuse pour les 140 000 âmes qui peuplent ces 33 atolls. Une vie en harmonie avec la nature…

Mais ces îles coralliennes sont à seulement 2 mètres au-dessus du niveau de la mer. A mesure que la température planétaire augmente, ces terres risquent d’être totalement englouties par la montée des eaux d’ici à 2050. Déjà les habitants vivent les premiers changements, l’inquiétude se fait jour.

Claire, une jeune-femme Kiribati très engagée nous accompagne pendant toute l’enquête. Ancienne nonne, elle a fait de l’environnement son nouveau sacerdoce. Régulièrement, elle organise des réunions pour sensibiliser la population. Beaucoup ici n’ont jamais entendu parler des changements climatiques…

Elle nous emmène dans les zones les plus affectées. A Tarawa, l’île principale, le village de Tebikenikora est devenu le symbole de l’urgence climatique, depuis la venue de Ban Ki Moon en septembre 2011. Dans le village, à chaque grande marée, c’est une nouvelle angoisse pour les quelques centaines de familles qui y vivent…

Dans l’atoll d’Abaiang, « l’île du vent », un village entier a dû déménager, chassé par la mer. D’autres vont suivre…

C’est pour cela que le Président de la République des Kiribati, Anote Tong, se bat pour trouver une solution « digne » pour son peuple. Il veut leur éviter ce statut qui n’en est pas un : « réfugié climatique »… Il a d’ores et déjà proposé aux iles Fidji de leur acheter une île de 5 000 kilomètres carrés…

Pour lui, les changements climatiques « c’est le grand défi moral qui se pose au genre humain… Si nous n’y répondons pas, alors plus rien n’a de sens…» Reste à savoir si la communauté internationale entendra son appel

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir