Advertising Console

    Le fond diffus cosmologique - Cosmology@home

    Reposter
    L'Alliance Francophone

    par L'Alliance Francophone

    12
    6 637 vues

    5 commentaires

    Amine
    Aujourd'hui, avec de nouveaux chercheurs et scientifiques téméraires et audacieux (deux choses dont la science manquait cruellement) la relativité d'Einstein est remise en partie en cause et on commençe à peine par admettre que celle-çi serait incomplète ou voir pire, elle serait erronée. Une nouvelle génération de chercheurs sont en train de bouleverser la science telle qu'on la connait et je crois avec conviction et certitude que dans un avenir plus ou moins proche, ils seront à l'origine de nouvelles découvertes qui révolutionneront notre compréhension de l'univers voir même de permettre à l'humanité d'évoluer technologiquement. Bref, pour changer de sujet, la partie de la science quantique qui me fascine le plus est celle qui tourne autour du rien, du vide, c'est-à-dire tenter de découvrir ce qu'il y avait avant le pseudo Big Bang...du moins ce qui a causer le big bang. Et avant ce rien dans lequel un évènement à causer la création du tout.
    Peut-être que dans un des nombreux et infinis univers parallèles, un de mes nombreux et infinis double (moi-même) est un scientifique et chercheur de génie qui aurait réussit à expliquer la création et l'avant création. :)))
    Par AmineEn octobre
    Sébastien Girard
    Avis d'un néophyte : La théorie du big bang quoique très plausible n'est qu'un phénomene qui ne démontre en rien la naissance de l'univers mais qui plutot nous dévoile un cycle de l'univers CONNU, depuis l'aube des temps l'homme a établi des limites tant en terme d'espace et de temp, au fil de l'évolution ces limites ce sont éloignées et complexifiées, j'ai été ammené a croire que ce que nous appellons le big bang ne soit rien d'autre qu'un amas de trou-noirs s'étant aggloméré.Par exemple, si nous simulons le viellissement de l'univers jusqu'a ce l'expansion de l'univers se freine et que les amas galactiques, au final, retournent au point source, je crois plausible a partir de se point de former une hypothèse : L,univers possède un cycle de croissance et de décroissance, la décroissance terminant en un immense trou-noir qui a un moment déterminé libere une incommensurable quantitée d'energie, donc la vie de notre univers connu ne serait qu'une perpétuelle rép
    Par Sébastien GirardIl y a 6 ans
    L'Alliance Francophone
    En fait plus on mesurera précisément le fond diffus cosmologique et plus on disposera d'estimations robustes des paramètres cosmologiques. Ces paramètres cosmologiques permettront de faire tourner des modèles d'inflation cosmique modélisant l'univers du Big Bang jusqu'à aujourd'hui (le projet Cosmology@home par exemple). Ces modèles permettront surement de comprendre plus précisément ce qu'il s'est passé durant les âges sombres cosmiques (les 380.000 premières années de l'Univers).

    Le fond diffus cosmologique n'est qu'une image de l'Univers tel qu'il était 380.000 ans après le Big bang. Mais plus cette image est précise et plus on comprendra ce qu'il s'est passé avant.
    Par L'Alliance FrancophoneIl y a 7 ans
    L'Alliance Francophone
    Le début de l'univers sera toujours invisible, la matière y était tellement concentrée que la lumière ne pouvait si échapper. Ce n'est que au bout de 380 millions d'années que la lumière à été libérée. C'est cette période que va tenté d'observer le satellite Planck avec une précision 30 fois plus superieur au satellite actuel, WMAP.
    Par L'Alliance FrancophoneIl y a 7 ans
    lepoulpe666
    donc, vu que le mur de plank retient tt rayonement cormique, on ne pourra rien voirmeme depuis les resultats des saltelite telescope plank&herschel du debut de l'univers??? superbe video. merci
    Par lepoulpe666Il y a 7 ans