Advertising Console

    Les tunisiennes des femmes pas comme les autres

    Reposter
    FARFALLAMIA

    par FARFALLAMIA

    63
    52 050 vues
    Cas presque unique dans le monde arabo-musulman, le principe d'égalité entre hommes et femmes sur le plan de la citoyenneté et devant la loi est expressément affirmé dans les textes législatifs tunisiens.

    Le principe de l'égalité entre l'homme et la femme est expressément garanti par les textes constitutionnels et législatifs tunisiens.

    Il est consacré dans la Constitution qui énonce que "tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ils sont égaux devant la loi" et que la femme est électrice et éligible (selon les articles 20 et 21).

    Le Code du Statut Personnel (promulgué le 13 août 1956) a aboli la polygamie, institué le divorce judiciaire, fixé l'âge minimum au mariage à 17 ans pour la fille, sous réserve de son consentement et attribué à la mère, en cas de décès du père, le droit de tutelle sur ses enfants mineurs.

    Ce processus a été couronné, à la fois, par l'inclusion, dans la Constitution, des principes fondamentaux du Code du Statut Personnel, en 2002 et par l'évolution du principe d'égalité entre la femme et l'homme à un partenariat femme-homme.