Advertising Console

    CLIFF RICHARD & THE SHADOWS

    Reposter
    françois florian

    par françois florian

    133
    34 754 vues
    Move It (1958)
    Il fut d'abord reconnu comme la réponse britannique à Elvis Presley, son idole. Comme il l'a souvent répété : "S'il n'y avait pas eu Elvis Presley, alors il n'y aurait sans doute jamais eu de Cliff Richard et les Shadows, de Gene Vincent, Billy Fury, Buddy Holly, etc.". De nombreux chanteurs français - rock et yéyé - des années soixante reprirent en français des succès de Cliff Richard (par ex : Dick Rivers, Claude François, Eddy Mitchell) De nombreux futurs musiciens rock des années 1980 ont été influencés par les Shadows - groupe qui l'accompagnait dans les années 1950 et 1960. En particulier, Hank Marvin, son guitariste leader, a été une révélation pour bien des "guitar heroes" encore adolescents. L'apogée de Cliff Richard et des Shadows se situe dans les années 1950-1960, avec la vague rock et yéyé (We say Yeah). Fin des années soixante, Cliff Richard et les Shadows décidèrent de faire une carrière séparée. Les Shadows, guitaristes réputés, obtinrent de nombreux numéros 1 dans les charts britanniques (Apache, Fbi, Kon Tiki, Stingray, Foot Tapper, Cavatina...). En 2005, il terminent leur carrière entamée en 1958 par le "Final Tour", leur dernière tournée continentale.
    Ses principaux succès furent : Move It (1958), Livin Doll (1959) , Travellin Light (1959), Please Don't Tease (1960), The Young ones (1962), We say Yeah (1962), Summer Holiday (1963)...