"La bataille du rail" - Le déraillement

Jean

par Jean

378
28 291 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Chef-d’œuvre de René Clément (1945). Musique : Yves Baudrier. Grand prix de la Mise en scène et prix du Jury du Festival de Cannes 1946.

Un monument du cinéma français de l’immédiat après-guerre. Ce qu’on appellerait aujourd’hui un « docu-fiction », montrant et expliquant l’action des cheminots résistants pendant l’Occupation. En 1944, d’ailleurs, « cheminot résistant » devient un pléonasme : personnel roulant, aiguilleurs, chefs de gare, ouvriers, cadres, ingénieurs, presque dans leur intégralité, multiplient les actions de sabotage, de destruction et de retardement des trains allemands, au péril de leur vie, ce qui sera d’une aide précieuse aux Alliés aux cours des combats de la Libération.

La distribution comprend une star, invisible, Charles Boyer (le récitant), mais peu d’acteurs professionnels. Les autres sont des cheminots jouant leur propre rôle et des prisonniers allemands. La SNCF a engagé des moyens énormes, prêtant, voire sacrifiant un important matériel au profit de la production.

Le morceau de bravoure du film, tourné à l’aide de plusieurs caméras : après l’avoir longtemps retardé par des sabotages, les résistants font dérailler un train allemand transportant vers la Normandie une dizaine de chars, leurs troupes et leur logistique. Avec Tony Laurent (le chef de réseau) et Jean Clarieux (le mécanicien), dont la voix est familière aux amateurs de westerns en VF des années 50.

6 commentaires

super la video j'ai trouvé un site avec des dvd entier http://dvd-trains.fr.nf bon rail !!!!!!
Par Eri tene il y a 5 ans
Superbe film en effet!Je cite la rubrique ci dessus:"La SNCF a engagé des moyens énormes"!Le VRAI deraillement de cette sequence en est l'illustration
Par reticulis il y a 5 ans
Merci à tous. Turbotrain, je suis sensible à cet avis d'un expert. "Le Train" est un film de John Frankenheimer, de 1964, avec Burt Lancaster, Paul Scofield et une brillante distribution française. Il est inspiré de faits réels : le sauvetage des oeuvres volées aux juifs par les nazis et entreposées au Jeu de Paume, à Paris. En réalité, ces tableaux sont bien partis pour l'Allemagne, mais le travail dangereux de répertorisation accompli par une résistante, responsable du musée, a permis de tout récupérer à la Libération. Bon film, mais un peu trop américain (bien que tourné en France avec de gros moyens SNCF, comme pour le film de Clément).
Par Jean il y a 6 ans
ce film es superbe il retrace bien la resistance pendant la derniere guerre mondial il en exste un autre qui s'apelle: le train ou un resistant cheminots fait tout sabotage pour evité q'un train arrive en allemagne parceque il transporte des oeuvre d'art francaise! a + bon rail
Par francis durand il y a 6 ans
Merci pour ces superbes films, c'est vraiment une idée sympa de les avoir mis en ligne !
Par leschiensaboient il y a 7 ans