Les Tatars boycottent le référendum en Crimée

euronews (en français)
1,9K
689 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A 60 kilomètres de Simferopol, Evpatoriya appelée aussi la petite Jérusalem en raison de la composition ethnique et religieuse de sa population. Ici, comme partout en Crimée, la communauté musulmane tatar est appelée à boycotter le scrutin. Une façon d’exprimer son malaise à l’idée de voire la région retourner dans le giron de la Russie. “Nous ne reconnaissons pas ce referendum, il n’est pas légitime martèle une habitante d’origine tatar de cette ville. Il n’y avait pas de loi permettant la tenue d’un referendum, Nous ne voulons pas faire partie de la Russie, nous ne voulons pas de Poutine.”

Changement de ton dans ce bureau de vote installé dans un district russophone. Ici, c’est l’enthousiasme qui prévaut, c’est même un jour de fête à l’idée de se débarrasser de son passeport ukrainien.
“Nous avons tellement de terres inexploitées, nous pouvons élever du bétail, cultiver les champs, nous avons des usines, nous avons du gaz en Crimée, nous avons une grande station balnéaire explique une Criméenne russophone. Donc, je ne pense pas que nous mendirons auprès de la Russie. Les mendiants ce sont ceux de Kiev qui ont pris tout l’argent de la Crimée et qui n’ont rien donné pour le développement de cette république.”

“Il n’y a presque pas de suspens quant au résultat du référendum souligne notre correspondant à Kiev Sergio Cantone, mais des attentes pour une victoire massive du oui à la séparation. Et la population russophone est heureuse et attend seulement que le résultat soit officiellement annoncé “.

0 commentaire