Revolta kilometre zéro

Premier film de Jean-Michel Ben soussan, réalisateur au Groland, des Carnets de Monsieur Manatane (avec Benoît Poelvoorde), du Zapping de C+, de clips et de publicités; ce road-movie atypique qui mélange fiction et réalité a été filmé en Dv entre Paris et le grand sud marocain. Le film a été co-écrit avec Pascal Mougeot, (un ancien du Zapping) et tourné avec des acteurs et des techniciens du Groland (Frank Bellocq, le comédien principal alias Franki ki, Jean-louis Barcelona, Amir Shadtzi, Zimsky, Jawad Enejjaz, Arno Freitag, Nicolas Soulier, Thierry Irissou, Charles Labriet). <br />Initialement présenté au Festival du film Grolandais, il a également été projeté au festival du cinéma brut à Mont-Sartoux, au festival Nouvelles générations à Lyon et au festival Tout-écran à Genève. C'est le premier long métrage diffusé sur Daily Motion. <br /><br />L'histoire : <br />Frank part en voiture vers la Révolta, un petit pays utopique fondé pour servir d’état refuge aux révolutionnaires du monde entier, un pays que son père a contribué à fonder. Depuis sa création, la Révolta est en perpétuelle guerre civile. Le pays est totalement ingouvernable, essayer d'y pénétrer peut se révéler particulièrement dangereux. Au début du film, frank se réveille seul, au milieu du désert, dans une voiture accidentée. A l’intérieur, il trouve une petite caméra et une valise remplie de cassettes. A la recherche de son passé, il enclenche la première, étiquetée "Kilomètre Zéro". Il découvre alors les images de son voyage vers la Révolta. Après la solitude des autoroutes occidentales, il traverse la méditerranée et découvre un monde nouveau. Les auto-stoppeurs se succèdent sur sa banquette arrière. Il finit par rencontrer Amir et Zimsky, deux marginaux qui vont lui proposer de l’aider à passer la dangereuse frontière Révoltaise… <br />