Joachim Veliocas
Paris, France
Cet Observatoire se présente comme une plateforme de données sur Internet recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et plus particulièrement en France. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles, actualité des flux migratoires, analyses des différentes composantes de l’Islam en France, tribunes et analyses d’experts…

L'Observatoire ne dépend d’aucune association, organisme ou parti politique. Il est animé par mes soins, m’entourant de collaborateurs compétents. Nous comptons grâce à cet outil éclairer les français sur l'Islam, qui, dans sa forme classique, est une idéologie politico-religieuse conquérante, incompatible avec la civilisation laïque et démocratique européenne, comme l’a reconnu un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme le 31 juillet 2001. Ce travail journalistique s'opère dans le total respect des musulmans en tant qu'individus, en quête normale de foi, premières victimes spirituelles d’un endoctrinement puissant et aliénant.

Nous regardons avec bienveillance les musulmans réformistes libéraux (Mohammed Arkoun, Mohammed Talbi, Abdelmajid Charfi, Rachid Benzine…) et soutenons leurs initiatives courageuses. Néanmoins, leur surexposition médiatique tend à faire oublier qu’ils sont une minorité marginalisée, combattue, et non représentative (« une goutte d’eau » selon Malek Chebel). C’est pourquoi, tant que l’islam juridique restera figé dans une dimension totalisante et violente, de l’université Qarawine à Fez, à Al-Azhar au Caire, en passant par l’université Abdelkader à Constantine, comme dans les huit écoles d'imams de France, il demeure nécessaire de contenir la vague islamique pénétrant en Europe. Il en va de la défense des libertés les plus élémentaires, et de l'avenir de nos enfants.

Joachim Véliocas, chercheur indépendant, auteur de l'étude « L’islamisation de la France », éditions Godefroy de Bouillon, décembre 2006.