agrisud

Nous tous, chez Agrisud, n’acceptons pas l’idée qu’aujourd’hui 1,4 milliards de personnes puissent vivre en situation de pauvreté, avec le plus souvent de grandes difficultés pour se nourrir quotidiennement.<br />Au Sud comme au Nord, nous savons que cette situation est due très souvent à l’exclusion économique, pour des raisons multiples, qui elle-même entraîne progressivement l’exclusion sociale.<br />Nous sommes convaincus qu’une des réponses à cette situation est de faire revenir ces personnes dans le circuit économique.<br />Comment ? Eh bien en les aidant à entreprendre.<br /><br />Voilà pourquoi Agrisud favorise la remise en économie par la création de très petites entreprises (TPE) familiales, en particulier dans le secteur agricole. Ces TPE sont viables et durables, parce qu’elles sont économiques et agroécologiques, parce qu’elles sont bien ancrées sur le marché local, et parce que l’entrepreneur a pu être accompagné tout au long d’un parcours de professionnalisation qui l’a amené de la pauvreté jusqu’à l’autonomie.<br /><br />C’est le cas de ces paysans du Nord-Kivu ou d’Haïti, des régions fréquemment malmenées par les conflits ou les catastrophes naturelles, des paysans qui ont pu être remis en selle et investir dans une activité agricole durable en retrouvant une place sur le marché local. C’est aussi le cas de ces femmes très pauvres du nord de l’Inde qui ont pu diversifier leurs cultures traditionnelles en produisant et transformant des épices pour le marché local ; ou celui de ces éleveuses du sud marocain qui ont beaucoup gagné en autonomie grâce à l’élevage de moutons. Et c’est encore le cas en France de ces femmes qui étaient en bout de course et qui produisent aujourd’hui des confitures haut de gamme à partir des invendus de la Banque alimentaire.<br /><br />Depuis plus de 20 ans, Agrisud a contribué de cette façon à créer ou renforcer 44 900 TPE dans une vingtaine de pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud, et plus récemment en France.