Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Présentation de la carrière de Carlos Enrique Taboada

lacinematheque
il y a 7 ans|244 vues
Un documentaire de Rocio Taboada et Pablo Guisa K sur le cinéaste mexicain Carlos Enrique Taboada
(NB : le documentaire est en anglais non sous-titré)

---

Carlos Enrique Taboada, le chaînon manquant de l'épouvante mexicaine

Carlos Enrique Taboada occupe une place particulière dans l'histoire du cinéma fantastique mexicain. Succédant à l'horreur gothique des Fernando Mendez et Chano Urueta, à l'ambiance d'un XIXe siècle peuplé de vampires et de savants fous lançant des défis prométhéens à l'ordre divin, son cinéma se veut directement branché sur le monde moderne. Contrairement au titre de la grande vague du gothique mexicain. Les intrigues de ses films se situent à une époque contemporaine, systématiquement rappelée par les signes d'un affranchissement « moderne » des mœurs et des comportements. Il est né le 18 juillet 1929 à Mexico. Il débute dans les années 1950 comme programmateur de la télévision. Il se met à écrire des scénarios pour le cinéma notamment pour la série d'horreur « Nostradamus ». Il réalise enfin son premier film en 1964 et signera une vingtaine de titres jusqu'en 1989. Il meurt en 1997. Les quatre titres présentés dans le cadre de ses séances exceptionnelles de cinéma bis proposent chacun, à travers un récit teinté de surnaturel, une plongée au cœur de la psyché féminine. Microcosme féminin en proie à la frustration (Hasta el viento tiene miedo, Más negro que la noche) ou fantasmes criminels de petites filles (El Libro de piedra, Veneno para las hadas), les films de Taboada témoignent d'un regard indiscutablement personnel. Certains, comme Guillermo Del Toro, revendiqueront son influence.

Jean-François Rauger

Vidéos à découvrir