Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

A.L.F. - BANDE ANNONCE

Jérôme Lescure
il y a 7 ans|53.8K vues
Où était Franck Kovick dans la nuit du 24 au 25 décembre? A cette heure précise où un groupe d'activistes a forcé les portes d'un élevage en vue de libérer des chiens destinés à la vivisection? Quelques heures après les faits, les premiers éléments de l'enquête semblent désigner ce modeste professeur de théâtre comme le coupable idéal. Pourquoi remords et culpabilité troublent-ils alors son jugement?
Sans les aveux de Franck, le capitaine Chartier, les nerfs à vif, décide de prolonger sa garde-à-vue....
Pour la première fois dans sa carrière, Chartier doit comprendre le fonctionnement d'une structure à la fois mondiale et souterraine mais qui n’a aucune hiérarchie. L’A.L.F. se bat contre des ennemis qu'elle seule, le temps d'une action, a le pouvoir de rendre visibles.
Peut-être les réponses se trouvent-elles quelque part avant cette date du 24 décembre, quand chacun des activistes de l'Animal Liberation Front se préparait à agir?
Dès lors, la confrontation entre Chartier et Kovick est une partie d’échecs à l’issue incertaine.
Des animaux prostrés dans des cellules en acier galvanisé, avec au fond des yeux la terreur muette du moment où la main de l’homme viendra les chercher, les torturer, leur briser les cervicales, c'est dans cette image que Franck puise le courage d'agir.
Aux questions de Chartier, Franck répond par des convictions. Alors, en pactisant avec lui, Chartier se donne peut-être une chance de faire résonner en lui ce qu'il y a d'encore vivant.
A ce jour, l'A.L.F., elle, est toujours en activité.

Vidéos à découvrir