Recherche
Bibliothèque
Regarder en plein écran
il y a 13 ans|705 vues

Gawin

Bertrand Ploquin
Gawin, je le connais depuis que je ne suis pas très grand. C'est un type taciturne, excellent copain d'un excellent copain, un tpe un peu dans la lune comme tant de gamins bien plus intelligents que la moyenne.
C'est au détour d'un magazine culturel anodin, feuilleté à la terrasse d'un bar de Pornichet, vers 11 heures sous le soleil crépitant d'octobre, que sa photo m'a sauté au visage. "Gawin, en show case". Démo live de son premier album à quelques tours de roues de mon lieu de vacances, impensable de manquer ça. C'est parti pour Saint-Nazaire. Je réécoute "Two centimeter god", une de ses chansons conservées au fond de mon iPod. Une mélodie qui reste dans la tête, mais avec plaisir.
Sur place, dans le coin reculé d'un supermarché culturel local, je retrouve Gawin comme je l'avais laissé. Souriant, ailleurs, gêné d'être là. Sa guitare crache un son un peu sec, sa voix s'excuse à chaque mot, son ampli toussote. Le contrebassiste, pareil, pourrait oser davantage, devrait bousculer davantage. Et pourtant, chouette, un contrebassiste ! Heureusement les compos de qualité envoie des sensations mûres. Gawin n'est pas un débutant. C'est son premier show case avec contrebasse, il n'est pas encore très sûr de lui, c'est à la fois touchant et agaçant quand on devine la qualité des chansons. Mais enfin, un type qu'on connaissait à 13 ans dans une banlieue parisienne, retrouvé par hasard musicien auto produit et courageux en pleine Loire Atlantique est un plaisir qu'on ne boude que si l'on manque de coeur.
Ce fut un plaisir Pierre, et je reste volontiers à l'écoute, comme tous ceux qui auront la surprise de découvrir ton album fort agréable sur www.gawin.fr.
Et passe le bonjour au contrebassiste, je lui avais promis cette vidéo et nous sommes hommes d'honneur.
http://editionsclf.blogspot.com pour d'autres concerts

Vidéos à découvrir