Ça vous regarde - Alliance Ciotti-RN : la mort de LR ?

  • le mois dernier
Grand témoin : Manuel Valls, ancien Premier ministre

GRAND DÉBAT / Alliance Ciotti-RN : la mort de LR ?

« Le récap » par Valérie Brochard

Le 11 juin 2024 sur le plateau du journal de 13h de TF1, Éric Ciotti, le Président du parti gaulliste « Les Républicains », a annoncé à la surprise générale qu'il « faut une alliance avec le RN ». Il a ainsi répondu favorablement à la main tendue par le Rassemblement National en vue des élections législatives fin juin. Cette annonce du dirigeant LR a provoqué de nombreuses critiques au sein de son parti. Le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, reproche ainsi à Éric Ciotti d'avoir « menti », tout en clarifiant que « Les Républicains ne feront jamais d'alliance avec le RN ». Michèle Tabarot, Olivier Marleix, Christian Jacob, François Baroin ou encore Gérard Larcher ont affiché publiquement leur désaccord dans une tribune publiée dans « Le Figaro ». Quelques rares voix telles que la députée des Alpes-Maritimes Christelle d'Intorni ou le Président des Jeunes Républicains, Guilhem Carayon, apportent cependant leur soutien à Éric Ciotti. L'annonce d'Éric Ciotti entérine-t-elle la mort de son parti ?

Invités :
- Anne-Charlène Bezzina, politologue, maîtresse de conférences en droit public,
- Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et enseignant à Sciences Po,
- Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste au Figaro,
- Yaël Goosz, chef du service politique et éditorialiste à France Inter.

GRAND ENTRETIEN / Manuel Valls : que vaut cette nouvelle réconciliation des gauches ?

Après plusieurs heures de négociations lundi 10 juin 2024, les partis de gauche sont parvenus à poser les bases d'une alliance en vue des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Les écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le PCF ont annoncé la « constitution d'un nouveau front populaire », rassemblant « toutes les forces de gauche humanistes, syndicales, associatives et citoyennes ». Un accord jugé « misérable » par l'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls, théoricien de longue date des « gauches irréconciliables ». Pourquoi s'oppose-t-il tant à un pacte entre son ancienne famille politique et Jean-Luc Mélenchon ?

Grand témoin : Manuel Valls, ancien Premier ministre

LES AFFRANCHIS

- Fanny Guinochet, journaliste économique à France Info,
- Richard Werly, correspondant France/Europe pour « Blick »,
- « Campagne express » : Elsa Mondin-Gava, journaliste LCP.

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.
Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP - Assemblée nationale : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twit

Recommandée